Pesage des arbres en RCA
Pesage des arbres au Congo
Pesage des arbres en Guinée équatoriale
Pesage des arbres en RCA
Tests du portique à Douala
Pesage des arbres en Guinée Equatoriale
Equipe de pesage des arbres au Congo
Pesage des arbres en RCA
Pesage des arbres au Congo
Pesage des arbres au Congo
Tests du portique à Douala
Equipe de pesage des arbres au Cameroun
Pesage des arbres au Congo
Pesage des arbres en RCA
Pesage des arbres au Congo
Pesage échantillon au Congo pour estimer la densité du bois
Pesage des arbres en Guinée Equatoriale
Pesage des arbres au Congo
Pesage des arbres au Congo
Atelier MRV à Libreville
Pesage des arbres en Guinée Equatoriale
Pesage des arbres en RCA

L’objectif de développement du projet est de renforcer les capacités des pays du bassin du Congo en matière de REDD+ et de mesure des stocks de carbone des forêts en particulier. Le projet comprend trois composantes techniques et des dispositions pour la gestion de projet.

L’écosystème forestier du bassin du Congo est la deuxième plus grande zone continue de forêt tropicale de la planète, avec une biodiversité extraordinaire et un niveau élevé d’endémisme. Il forme une unité écologique intégrée comprenant les territoires très boisés des pays du bassin du Congo. Les « pays du bassin du Congo » comprennent : la République du Congo, la République démocratique du Congo, la République de Guinée équatoriale, la République du Gabon, la République centrafricaine et la République du Cameroun, faisant tous partie du traité de la COMIFAC.

La composante 2 vise à renforcer les capacités techniques afin d’aider les pays du bassin du Congo dans le processus à plus long terme de mise en place de systèmes de mesure et de suivi des stocks de carbone forestier conformes aux principes de transparence, comparabilité, exhaustivité et précision souhaités par le GIEC.

La composante 1 vise à appuyer, améliorer et accélérer l’acquisition de connaissances et la coordination régionales de la REDD+. Même si les pays du bassin du Congo progressent actuellement au niveau national dans leur processus de préparation à la REDD+, ils ont encore des besoins importants de renforcement des capacités et de formation.

La Composante 3 du projet ciblera spécifiquement les promoteurs de projets REDD+, d’une part, et les coordinations nationales de la REDD+, d’autre part. Le projet renforcera la capacité des promoteurs de projets REDD+ à travers des échanges d’information ainsi que l’élaboration de méthodologies et de directives techniques pour la préparation et la mise en œuvre du projet REDD+.